• Elise

5 conseils imparables pour vraiment économiser en couture

J'aimerais qu'on se mette d'accord sur une chose : coudre ses vêtements soi-même (et même coudre tout court), ça ne revient pas forcément à moins cher que de les acheter.


En revanche, j'ai à vous partager quelques astuces simples et efficaces pour optimiser votre budget. On y va ? 👍🏻


Utiliser plusieurs fois le même patron


La plupart d'entre nous sommes couturières et pas modélistes. Il y a donc fort à parier que pour vos jolies cousettes, vous vous basez sur des patrons du commerce. Et c'est parfait !


Mais prenons pour hypothèse qu'un patron coûte une dizaine d'euros à l'achat (et encore, là je parle d'un PDF, pas d'une pochette qui est plutôt dans les 25€). Si on ne l'utilise qu'une seule fois, ça fait cher le modèle... Personnellement je commence à avoir une belle collection de patrons. Mais je l'avoue à regrets : il y en a plusieurs que je n'ai utilisé qu'une fois, voire pas du tout pour certains. Quel gâchis !


Parfois, changer de type de tissu pour un modèle identique peut vraiment tout changer et lui donner une allure tout à fait différente. C'est le cas par exemple de ma robe Charlotte (qui est une création personnelle). En coton fleuri elle est géniale pour les beaux jours, en velours elle m'accompagne tout l'hiver !



Quand vous avez envie d'une pièce en particulier ou pour un évènement, je vous invite à bien refaire le tour des patrons que vous avez déjà. Si comme moi vous en avez toute une bibliothèque, il est très probable que vous trouverez quelque chose qui vous convienne. Ce qui nous amène à l'astuce suivante.


Hacker les patrons qu'on a déjà


Je ne sais pas pour vous, mais moi il y a deux hypothèses dans lesquelles je suis susceptible d'acheter un nouveau patron :

  1. J'aime le travail de la créatrice et je veux la soutenir. Quand elle sort un nouveau patron, je le prends et je réfléchis plus tard à ma version.

  2. J'ai repéré un vêtement dans le commerce, mais comme je sais coudre j'ai maintenant beaucoup de mal à acheter des pièces dans le prêt-à-porter. Du coup, je cherche un patron qui pourrait correspondre à mon projet.

Sur le principe, ces hypothèses sont tout à fait valables. SAUF QUE : nos cerveaux sont fainéants et on ne prend pas assez le temps de réfléchir à des petites modifications simples qui peuvent tout changer.


Ces petites modifications, c'est ce qu'on appelle des hacks. Un hack, ça peut être vraiment basique : couper une pièce en deux pour mettre un tissu contrastant, ajouter un volant, allonger ou raccourcir un modèle... La seule "difficulté" c'est de penser à bien ajouter les marges de couture lorsque c'est nécessaire. Pas de quoi s'agiter, non ? 😉


Si vous manquez d'idées - ou que vous ne savez pas comment vous y prendre, c'est tout à fait ok ! - vous trouverez sans problème sur Instagram des pas à pas détaillés que d'autres couturières ont déjà testé. Personnellement, j'aime beaucoup suivre le travail de créatrices comme Sarah, Valentine ou Cyrielle (entre autres, il y a tellement de pépites à découvrir !). Elles partagent des tonnes de conseils très astucieux. 💡


Utiliser toutes ses chutes et upcycler d'anciennes pièces


Bon, moi j'abuse avec ça. Je garde vraiment tout, je dois avoir une phobie de la poubelle. 👀 Mais très sincèrement, Internet (notamment Pinterest) regorge d'idées pour utiliser vos chutes de tissu. Entre autres, et parmi les plus répandues : chouchous, lingettes démaquillantes, trousses de toilette, accessoires pour enfants...


Crédit photo : extrait de mon tableau Pinterest dédié


Honnêtement, tant pour vous que si vous avez un cadeau à faire, je suis persuadée que vous avez ce qu'il faut chez vous pour confectionner quelque chose de très sympa et original. 😊 N'hésitez pas à partir dans du patchwork de couleurs et de matières, c'est la garantie d'avoir quelque chose d'unique et que vous pourrez arborer fièrement !


J'en profite pour rappeler qu'il ne faut JAMAIS jeter un vêtement, même abîmé ou démodé. Il y a toujours quelque chose à en faire. Que ce soit pour lui redonner une seconde jeunesse, ou le découper pour le transformer (un peu ou beaucoup)... Du tissu reste du tissu ! N'hésitez pas à parcourir internet à la recherche de "tutos upcycling de vêtements" : vous serez épatées des innombrables possibilités.


Trouver les bons fournisseurs


Évidemment (je prêche pour ma paroisse), si vous avez besoin de conseils, rien ne vaudra votre mercerie de quartier. Vous pourrez toucher les matières, les observer sous différents angles et éclairages. Néanmoins, il faut être honnête : quand on consomme beaucoup de tissu, la note peut vite être salée !


Sur internet (et certains quartiers des grandes villes), vous pourrez trouver des fournisseurs de tissu avec un rapport qualité-prix imbattable. Leur notoriété leur permet notamment de commander des gros volumes, et donc de proposer à leur clientèle un tarif plus avantageux. L'exemple typique : Les Coupons de Saint-Pierre. Selon moi ce site (ils ont également une boutique physique à Paris) est vraiment excellent. J'ai commandé plusieurs fois et je n'ai jamais été déçue. 😉 D'autres enseignes comme So Tissus et Tissus de Rêve proposent des matières de grande qualité à des prix tout à fait honnêtes (maintenant que je connais les marges du secteur, je peux vous dire que c'est très honnête).


Ne pas forcément suivre les tendances


Coudre le même modèle que tout le monde, en même temps que tout le monde ? Quel ennui... Très honnêtement, je comprends la démarche et moi-même il m'arrive d'être tentée quand je vois apparaître toutes les belles créations sur Instagram à la sortie d'un modèle.


Le dernier exemple en date ? La robe Sinclar de Couture Générale. Effectivement, elle est sublime. Mais est-ce que c'est un indispensable dans une garde-robe ? Certainement pas. Typiquement, c'est une robe parfaite pour assister à une cérémonie. À porter au quotidien en revanche... C'est compliqué 😅



Crédit photo : Ma Petite Mercerie


Pour autant on a été assaillies de centaines de créations (encore une fois, toutes plus belles les unes que les autres). Est-ce que toutes ces couturières avaient vraiment besoin de cette robe (ou d'en faire plusieurs) ? Probablement pas.


Mon propos n'est vraiment pas de dire qu'il ne faut que "coudre utile". C'est un loisir et un plaisir avant tout. Mais, parfois, réfléchir à ses projets quelques jours de plus peut permettre de réaliser que finalement on n'en a pas tant envie/besoin que ça, ou que peut-être on pourrait peaufiner le modèle pour qu'il nous plaise encore plus. 😊

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout